Au mois d’août la bibliothèque s’est enrichie de 8 nouveaux ouvrages, exclusivement par des dons. Nous remercions chaleureusement Marc, Camille et Gaëtan pour leur contribution à l’association.

Les nouveaux chiens de garde de Serge Halimi

Les Nouveaux Chiens de garde est un essai de Serge Halimi concernant les médias, paru en 1997 et actualisé en 20051, qui a connu un très fort succès de librairie (250 000 exemplaires2) alors même que son auteur a réalisé une promotion très réduite puisqu’il ne l’a pas présenté sur les plateaux de télévision. Le livre a été adapté au cinéma en France en janvier 2012.

Présentation de l’éditeur

Les médias français se proclament  » contre-pouvoir « . Mais la presse écrite et audiovisuelle est dominée par un journalisme de révérence, par des groupes industriels et financiers, par une pensée de marché, par des réseaux de connivence.

Alors, dans un périmètre idéologique minuscule, se multiplient les informations oubliées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices, les services réciproques. Un petit groupe de journalistes omniprésents – et dont le pouvoir est conforté par la loi du silence – impose sa définition de l’information-marchandise à une profession de plus en plus fragilisée par la crainte du chômage. Ces appariteurs de l’ordre sont les nouveaux chiens de garde de notre système économique.

L’effondrement de la civilisation occidentale, Erik M. Conway, Naomi Oreskes

Nous sommes en 2393. Un historien se penche, depuis la Chine, sur les raisons de l’effondrement de la civilisation occidentale au milieu du XXIe siècle. Le constat est accablant. Alors que les rapports de l’époque, notamment ceux du GIEC, annonçaient déjà le pire, rien ne fut fait pour conjurer ces prévisions. Réchauffement climatique, hausse du niveau des océans, pollution endémique etc. L’incapacité de penser le monde de manière systémique, l’aveuglement des gouvernants acquis à l’idéologie néolibérale et la puissance des lobbys provoquèrent l’anéantissement de l’ordre social. Fruit d’un travail scientifique rigoureux, cet essai de prospective remarquable lutte contre les obscurantismes intéressés afin d’éviter à l’humanité « l’Age de la pénombre ».

Les créatifs culturels : l’émergence d’une nouvelle conscience, Arianne Vitalis

Alors que la société occidentale moderne arrive à bout de souffle, une véritable dynamique collective grandit dans la société civile. Partout dans le monde, des milliers d individus ont pris la ferme décision de ne plus soutenir un modèle capitaliste, compétitif et patriarcal en déclin.

Ils construisent leurs propres maisons passives, mangent bio et local, boycottent la grande distribution, expérimentent une démocratie participative, deviennent entrepreneurs sociaux, cultivent la terre, rejoignent des banques éthiques ; ils se questionnent sur le sens de leur vie et s imprègnent de différentes formes de spiritualités ; ils voyagent, innovent, réinventent le lien social et inspirent un nouvel élan de liberté et d émancipation, au niveau collectif et individuel.

Engagés et en quête de sens, les Créatifs Culturels sont les pionniers, à échelle mondiale, d un véritable changement de civilisation.

À travers une enquête de terrain et des références historiques et sociologiques majeures, Ariane Vitalis nous présente une vision globale et synthétique des grands enjeux planétaires, de ses différents acteurs d hier et d aujourd hui, en abordant des disciplines et thématiques extrêmement variées.
Le XXIe siècle s apprête à vivre des mutations sociétales, culturelles, environnementales et épistémologiques profondes et inédites.

Temps futurs, Haldous Huxley

Longtemps après la guerre nucléaire, l’élégant et candide Dr Poole débarque dans une Californie fantomatique. Courtoisement accueilli, il découvre une humanité mutante soumise au culte d’idoles sanguinaires, une civilisation désolée où l’accouplement n’est permis que quinze jours par an. De rares dissidents tentent d’échapper au cauchemar.
Avec son ironie féroce, Huxley annonçait, voici plus d’un demi-siècle, ces temps futurs dans lesquels nous sommes entrés.

Sexy linky ? Nicolas Bérard

Le livre qui tord le cou au plan com’ d’ErDF et qui montre le vrai visage de ce petit compteur électrique. Linky, c’est le nouveau compteur électrique qu’ErDF veut imposer dans tous les foyers. Surcoût dissimulé, intrusion dans notre vie privée, réel danger pour la santé des usagers… Ce livre fait le point sur tout ce qu’on doit savoir pour refuser l’arrivée de Linky dans nos vies ! Une co-édition avec le journal L’âge de faire ; nouvelle édition mise à jour. Malgré toutes ses prétendues qualités, de plus en plus de citoyens et de communes lui claquent déjà la porte au nez. De manière très documentée, Nicolas Bérard montre tous les aspects néfastes de ce projet qui, en réalité, augmente le coût de nos factures, menace notre vie privée, n’a fait l’objet d’aucune étude sérieuse en termes de santé publique… et supprimera au final plus d’emplois qu’il n’en crée. Avec un cahier pratique pour aider ceux qui veulent éviter l’installation d’un compteur chez eux ou dans leur commune.

Bureaucratie, David Graeber

Qui se soucie encore aujourd’hui des affres de la bureaucratie ? Ce mot, qui évoque Kafka et Le Château, semble quasiment tombé en désuétude, comme relégué à l’époque lointaine du socialisme soviétique. Et pourtant, ne passons-nous pas une part de plus en plus grande de notre temps à remplir des formulaires absurdes et à effectuer toujours plus de démarches administratives qui nous gâchent la vie ? La bureaucratie ne serait-elle pas en réalité devenue omniprésente, au point que nous n’en avons même plus conscience ? A contrepied des idées reçues, l’anthropologue David Graeber s’appuie sur des anecdotes personnelles et des exemples concrets pour interroger notre rapport à cette « zone blanche de l’imagination » et développer une thèse inédite : et si, sous couvert de libre-échange et d’assouplissement des règles, le néolibéralisme entretenait en fait son pouvoir à travers la violence structurelle d’une « bureaucratisation totale » ? Une réflexion passionnante qui permet enfin de penser cet impensé qui façonne nos existences.

Terraeco : Hors-série Mook : « Le climat de vous à moi »

Édité par Terra eco – 140 pages – Hiver 2015/2016

A l’occasion de la Conférence sur le climat de Paris (la « COP21 »), la rédaction de Terra eco vous propose ce hors-série Collector.

Un format « Mook » de 140 pages de reportages, d’entretiens, de portraits, pour mettre en lumière celles et ceux qui résistent, partagent et inventent, refusant la fatalité des dérèglements climatiques, ainsi que notre série de photos « Le climat vu de ma fenêtre » réunies dans ce hors-série exceptionnel.

Le journal de la décroissance n°151

Juillet-Août 2018 : Bien vivre sa fin du monde http://www.ladecroissance.net/

La photo de famille